LA FORÊT
La forêt ariégeoise occupe plus de la moitié du département : le taux de boisement est de 53%. Sa surface a plus que doublé en l’espace d’un siècle, gagnant sur les terres agricoles délaissées.Elle assume plusieurs fonctions dont l’intérêt collectif est indéniable :
  •         Elément paysager fondamental,
  •         Ecosystème riche et préservé,
  •         Lieu de loisirs,
  •         Stockage de carbone (car la forêt ariégeoise est jeune et en croissance),
  •         Epuration de l’eau (plus de 1000 captages d’eau potable sont situés en forêt en Midi-Pyrénées, majoritairement en zone de montagne),
  •         Production de bois...
La valorisation de cet espace forestier est un enjeu fondamental pour le territoire.

LE BOIS ENERGIE

Les hausses durables du prix du pétrole et des énergies associées (fuel, gaz) remettent le chauffage au bois au goût du jour. Derrière cet intérêt économique, on trouve également un intérêt social avec la promotion d’une ressource locale potentiellement créatrice d’emploi ainsi qu'un intérêt écologique.

 

La filière bois-énergie appartient aux énergies renouvelables basées sur l'utilisation de la biomasse. Elle regroupe toutes les utilisations du bois pour produire de la chaleur, de l'électricité ou les deux simultanément en cas de cogénération. Elle fait appel aux gisements de bois issu de l'entretien des forêts, des rebus de l'industrie forestière et dans une moindre mesure au gisement de bois issu des déchets.

 

                                                                                                            

     

C'est la première source d'énergie renouvelable en France avec 44% des ENR devant l'hydraulique (23%).

 

 


 

 

En Ariège, le bois est une source d’énergie déjà abondamment utilisée, en particulier sous la forme de bois-bûche : 55 % des habitants (à titre principal) du Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises se chauffent au bois. Aujourd’hui, la technicité des appareils de chauffage au bois (automatisation et rendement équivalent aux chaudières fioul et gaz) permet d’accroître l’utilisation du bois-énergie et de la rendre accessible aux bâtiments collectifs.

 


Dès l’année 2003, lors de la signature de la Charte locale Bois-Energie par l’ensemble des précurseurs de la filière, sous le pilotage du Conseil Général de l’Ariège, le choix a été fait de mettre en place une filière utilisant en priorité une plaquette d’origine forestière.

Grâce au bois-énergie, les bois de moindre qualité issus des travaux d’amélioration des peuplements (éclaircies…) pourront être vendus pour la production de plaquettes, permettant ainsi de financer ces travaux et de contribuer à l’amélioration des peuplements. Dans cette logique, les bois issus de coupes rases non justifiées par des raisons sanitaires ne seront pas acceptés, ni ceux issus de coupes sanitaires sans régénération ou replantation.


 

L’approvisionnement de la SCIC ARIEGE ENERGIE BOIS FORET se fera, dans la mesure du possible, avec du bois issus de forêts certifiées  PEFC.

Création gratuite et facile

Je crée mon site Internet
Construisez votre site Internet pro avec